Le Mont citoyen

Démocratie – Solidarité – Écologie


Appel du 4 mai : pour un redémarrage humaniste local et durable

Nous entrons dès demain dans la première étape vers l’allégement du dispositif de lutte contre la pandémie.

De nombreuses voix s’élèvent pour faire entendre à l’Assemblée fédérale, le parlement de la Confédération, qu’il est opportun de tirer partie de cette crise majeure afin de faire « émerger un avenir différent, plus humanisé et plus durable. »

C’est l’appel du 4 mai que nous vous proposons de soutenir en signant la pétition en ligne en cliquant ICI.


Entraide et solidarité entre citoyen·ne·s pendant les mesures du coronavirus

Une de nos membres nous a signalé un belle initiative que nous souhaitons relayer en ces temps de crise sanitaire. MERCI à elle.

La période que nous traversons met certaines personnes, plus exposées au risque, dans l’obligation de rester chez elles.
Si vous n’êtes pas considéré·e comme une personne à risque, pourquoi ne pas proposer votre aide pour faire les courses, aller à l’ecopoint… ?

Cliquer ICI pour offrir votre aide.


Politique du logement : une question de responsabilité sociale envers les générations futures

Nous nous engageons pour que nos autorités développent une vraie politique du logement qui favorise la réalisation de logements à loyer abordable en quantité suffisante, notamment au bénéfice des jeunes et des aînés de la Commune.

La loi vaudoise loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (L3PL), entrée en vigueur au 1er janvier 2018, met de nouveaux outils à disposition des communes qui souhaitent promouvoir la construction de nouveaux logements qui correspondent aux besoins de la population. Elle vise en particulier à promouvoir la construction de logements d’utilité publique (LUP). Ceux-ci comprennent les logements à loyers abordables (LLA), non subventionnés, les logements à loyers modérés (LLM), des logements protégés (LP) et des loge­ments pour étudiants (LE). Cette loi a été soutenue par les habitants du Mont, qui se rendent bien compte que les loyers explosent, et que compter sur la bonne volonté des propriétaires ne suffit pas.

En effet, depuis 20 ans, notre district est en situation de pénurie avancée de logement. La Municipalité actuelle nous fait croire qu’elle agit dans ce domaine, par exemple en proposant 5% de logements d’utilité publique (LUP) dans le plan de quartier de la Clochatte. Mais selon nous, il s’agit d’une mesurette, clairement insuffisante pour répondre aux besoins. Les communes qui se préoccupent réellement du logement (par exemple Nyon ou Montreux) visent 25% de LUP dans les nouveaux plans de quartier, un taux qui permet aussi des économies d’échelle pour les investisseurs.

De plus, le Mont-sur-Lausanne est dans une situation particulière, avec son processus de remaniement parcellaire géré par le Syndicat d’amélioration foncière. Les 11 plans de quartier prévus dans ce cadre ont déjà été votés et on ne pourra plus y imposer des LUP. Il faut donc prévoir des bonus de surface de plancher disponible pour les propriétaires qui s’engagent sur une base volontaire à intégrer des LUP.

Enfin, afin que les LUP bénéficient aux personnes qui en ont réellement besoin, la Commune doit définir des critères d’attribution de ces logements, au sein d’un règlement inscrit au registre foncier (par exemple limite de revenu, nombre de personnes / m2, nombre d’années de résidence dans la Commune, tranches d’âge).

Nous voulons une vraie politique du logement socialement responsable !


De jeunes municipaux s’inquiètent des accords TISA

Carmen TANNER, municipale à Yverdon et Philippe SOMSKY, municipal au Mont s’inquiètent des accords TISA et TIPP dans cet article du 24 heures.

Si vous partagez ces préoccupations, rendez-vous ce samedi 8 octobre à 15 heures sur la Place Fédérale à Berne pour manifester avec de nombreuses organisations dont SolidaritéS et UNIA.


Résultats de la consultation en ligne

Voici comme promis les résultats de la consultation en ligne sur les priorités de nos futurs élus.

Pour commencer un grand merci à celles et ceux qui se sont mobilisés !

Ci-dessous le top 10 des propositions du programme :

Screen Shot 2016-02-03 at 23.03.30

Nous publierons des analyses plus approfondies des résultats au cours du mois de février.

En attendant, les résultats détaillés sont consultables ICI.


Sur le chemin de l’école …

IMG_1807Le Mont citoyen s’engage à promouvoir, dans notre commune, les modes de vie sains et notamment à encourager la mobilité douce pour les trajets courts. Lorsque cette question est évoquée, on ne peut s’empêcher d’ouvrir le débat sur l’optimisation de l’accompagnement des enfants sur leurs trajets entre la maison et l’école.

  • Comment sécuriser l’accès à pied aux écoles afin que parents et enfants se sentent en confiance? Comment encourager ceux qui le peuvent à faire le trajet jusqu’à l’école à pied et permettre ainsi une optimisation du transport en bus des enfants les plus éloignés des écoles?

Parmi les solutions envisagées par le Mont citoyen, nous proposons notamment, sur le chemin de l’école, d’améliorer la sécurité des passages piétons. Nous avons choisi d’illustrer cet exemple en saluant l’engagement d’un habitant du Mont, Michel CHARLES.

Nous l’avons rencontré devant l’école des Martines. En effet, Monsieur Charles, retraité, est patrouilleur depuis 12 ans. Cette activité rythme sa journée et lui permet de rencontrer les nouvelles générations du Mont. Sa présence sur le terrain permet non seulement aux enfants de traverser la route en toute sécurité, mais aussi de rapporter des situations dangereuses aux abords de cette école, telle la densité du trafic généré devant l’établissement des Martines par l’accès à l’Ecole Internationale.

En favorisant l’implication de personnes sur le terrain, en comprenant les besoins des écoliers et de leurs parents et en identifiant les dangers sur les chemins d’accès aux écoles, le Mont citoyen souhaite promouvoir la mobilité douce pour les écoliers qui le peuvent en leur garantissant un trajet sécurisé.

Stéphanie MICHLIG GONZALEZ et Jean-Marie URFER


Une précieuse ouverture

035_©_sylvain_chablozMon premier regard posé sur Le Mont fut celui d’un enfant. Je me suis aventuré dans ses forêts. Je me suis dépensé dans ses infrastructures sportives nombreuses et de qualité.

J’ai bénéficié de la proximité heureuse avec le monde agricole et… de la ville à portée de main.

Je suis arrivé au Mont à l’âge de neuf ans ; j’y suis resté, presque sans m’en éloigner.

Adulte, je réside au Mont avec ma femme et mes trois enfants. J’apprécie à présent également, et surtout, son ouverture : ancrée dans son réseau de transports publics ; portée par ses efforts écologiques ; sublimée par son accueil de ceux qui sont privés de patrie.

Pourtant, beaucoup reste à faire.

Pourquoi se priver d’améliorer encore les transports pour l’ensemble de la commune ? Pourquoi ne pas aller plus loin dans le souci écologique au sein de notre région ? Pourquoi ne pas offrir la possibilité aux réfugiés de participer à des travaux d’intérêt public?

La préservation de notre commune, j’en suis convaincu, passe par une évolution douce et déterminée.

Gaël SAILLEN