Le Mont citoyen

Démocratie – Solidarité – Écologie


Tous nos candidats

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Il est important de s’occuper de l’endroit où l’on vit au premier chef

Depuis 2009 nous avons la chance, avec ma femme et 3 grands enfants, de vivre, quasi dans les bois, au Mont.

065_©_sylvain_chabloz Il est important de s’occuper de l’endroit où l’on vit au premier chef, tout en restant conscient des difficultés grandissantes conditionnées par le vieillissement des populations, la poussée démographique et le déclin obligatoire d’un Occident consumériste.

Un credo : l’économie englobe l’écologie. Deux termes totalement pervertis par une société de consommation pousse-à-jouir toujours plus dans l’impasse. Ainsi du danger pour la Suisse à la démographie délirante et au coût de la vie trop élevé par comparaison au reste du monde… Une Suisse trop contente d’elle-même, trop gestionnaire, au point d’en oublier la politique, le recul, la prévision… L’avenir.

Adepte de gens comme Kropotkine ou Rabbhi, je suis pour une « sobriété heureuse » qui me semble correspondre assez bien à l’esprit de ce pays et à sa « mentalité source » de paysans de montagne économes. Je crois que, dans cet esprit, il faut favoriser des actions communautaires comme : troc, garderies associatives, jardins partagés, circuits courts, économies partout, énergies renouvelables, EMS associatifs, etc…

De plus je défends l’idée qu’avec Internet n’importe qui peut aujourd’hui apprendre et découvrir un savoir à la disposition de tous. Le monde est en mutation rapide. Chacun peut atteindre tout le monde, de fait chaque partie de notre planète en devient le centre – représentation aisée sur une sphère ;-). Il faut donc, appuyés sur cette idée « locale », inciter les jeunes à bousculer la vieille normalisation méfiante d’en haut – toujours plus normative que formative – et la remplacer par une responsabilité rayonnante, avertie et ouverte, d’en bas.

Formé comme employé de commerce, puis imprimeur, j’ai ensuite fait ma carrière dans la musique – dernier poste à la direction de l’EJMA, lorsque cette magnifique émergence de musique non archivée était encore libre. Actuellement en pré retraite, la compliance juridique galopante de ce pays étant infichue de valider les acquis de l’expérience, j’ai du temps précieux à consacrer à diverses missions, la réflexion, l’écriture… et la politique.

Michel GAILLARD