Le Mont citoyen

Démocratie – Solidarité – Écologie

Des expériences enrichissantes

Les expériences vécues nous permettent d’appréhender diverses thématiques sous d’autres angles. Par exemple, ayant grandi pas loin du Mont-sur-Lausanne, puis ayant vécu sur Lausanne et Renens (pas vraiment folichon géographiquement parlant) j’ai eu la chance de pouvoir vivre quelques années en Scandinavie, pas loin du cercle polaire. Cette expérience d’immigrée a été source d’enrichissements (et de quelques blessures dues au ski de fond il faut bien l’avouer). Ayant été conseillère communale verte avant de déménager, et ayant siégé en commission de naturalisation, je me suis rappelée qu’on répétait à certains candidats que ça serait bien de connaître un peu mieux le français, pour l’intégration etc… Me retrouvant soudainement à leur place, arrivant à grand peine à déchiffrer les étiquettes des produits alimentaires et certains panneaux routiers je me suis précipitée pour m’inscrire à un cours de langue… Le processus d’intégration a été long et pas facile, mais c’est une expérience que je ne regrette aucunement. Ca me permet aujourd’hui de voir certaines choses différemment, le congé maternité d’un an dont on a pu bénéficier là-bas, les conditions de travail, l’organisation sociale du pays, il faut le vivre pour le comprendre pleinement. En tant que femme aussi, vivre dans un pays qui a nettement plus de femmes à des postes clés était inspirant.

Finalement ayant été vaincus pas les long hivers (il n’y a que deux saisons là-bas, l’hiver blanc et l’hiver vert) et languissant de revoir plus de verdure (et la famille et les amis quand même) nous sommes revenus en Suisse. Après une parenthèse ensoleillée dans le Gros-de-Vaud nous avons finalement posé nos valises au Mont-sur-Lausanne en 2018 où nous comptons bien rester car on y a trouvé une grande qualité de vie.

Passionnés de randonnée dans la nature depuis toujours c’est assez naturellement que l’on s’est tourné vers un parti concerné par l’écologie. De part ma formation de spécialiste en Santé au Travail je suis également sensibilisée aux conditions de travail. C’est un domaine où il y a encore beaucoup à faire.

Aujourd’hui, voulant passer un maximum de temps auprès de mes enfants qui quand ils ne sont pas fâchés après moi en sont bien contents, je me suis reconvertie dans l’enseignement à temps partiel, notamment du français aux immigrés, du tricot à ceux qui ont envie d’apprendre et de cuisine pour des enfants dans une école. Je me passionne pour le do-it-yourself quitte à être ridicule. Car oui cela serait plus simple d’acheter un objet en plastique made à l’autre bout du monde que de passer des heures à essayer de créer quelque chose soi-même. Le tricot est un excellent exemple, acheter un bonnet dans une grande surface est moins cher qu’une pelote de laine de qualité. Et il faut bien 3-4 heures pour le tricoter après! Mais tant pis, je persiste et signe… et porte mes bonnets avec fierté 🙂

Catheline REYMOND OPPIKOFER

Les commentaires sont fermés.