Le Mont citoyen

Démocratie – Solidarité – Écologie


Tous nos candidats

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Une précieuse ouverture

035_©_sylvain_chablozMon premier regard posé sur Le Mont fut celui d’un enfant. Je me suis aventuré dans ses forêts. Je me suis dépensé dans ses infrastructures sportives nombreuses et de qualité.

J’ai bénéficié de la proximité heureuse avec le monde agricole et… de la ville à portée de main.

Je suis arrivé au Mont à l’âge de neuf ans ; j’y suis resté, presque sans m’en éloigner.

Adulte, je réside au Mont avec ma femme et mes trois enfants. J’apprécie à présent également, et surtout, son ouverture : ancrée dans son réseau de transports publics ; portée par ses efforts écologiques ; sublimée par son accueil de ceux qui sont privés de patrie.

Pourtant, beaucoup reste à faire.

Pourquoi se priver d’améliorer encore les transports pour l’ensemble de la commune ? Pourquoi ne pas aller plus loin dans le souci écologique au sein de notre région ? Pourquoi ne pas offrir la possibilité aux réfugiés de participer à des travaux d’intérêt public?

La préservation de notre commune, j’en suis convaincu, passe par une évolution douce et déterminée.

Gaël SAILLEN


Le Mont n’est plus un village

ThomasEtabli avec ma famille au Mont-sur-Lausanne depuis 2007 j’ai pu vivre le développement démographique très important de la commune durant cette brève période. La population totale a augmenté d’environ 30% et de nouveaux quartiers se sont créés.

Cela ne va pas sans soulever toutes sortes de questions. Qui sont ces nouveaux habitants ? Quels sont leurs besoins ? Comment maintenir un cadre de vie agréable en développant les infrastructures de manière respectueuse de l’environnement naturel et humain ? Comment construire cette nouvelle communauté en impliquant chacune et chacun autant que possible ?

Je travaille dans le domaine de l’insertion socioprofessionnelle depuis de nombreuses années. Tous les jours je constate l’importance d’être impliqué dans la prise des décisions qui affectent notre devenir pour que ces décisions prennent du sens et portent des fruits.

C’est la volonté de contribuer à répondre à ces nombreuses questions qui découlent des transformations rapides que nous vivons, qui m’a amené à rejoindre le Mont citoyen dans sa démarche participative de renouvellement de la vie politique locale.

Le Mont n’est plus un village, faisons en sorte qu’il ne devienne pas une banlieue quelconque.

Tomas LOPEZ